Séminaire Teambuilding - Coaching d'équipe - Détour par une cuisine créative

Papilles Connectives en entreprise, concrètement ?

En direct des ateliers

Vous le savez, Papilles Connectives intervient aussi dans les entreprises et organise des journées de formation et de coaching d’équipe, avec déjà quelques belles références comme La Poste, L’Oréal, Casino, Engie, ExperBuy…. Pour vous permettre de mieux vous rendre compte de ce qu’il peut se passer dans ces journées, et au-delà de ce que vous pourrez trouver sur le site concernant la méthodologie, voici le témoignage de B., qui a participé avec son équipe à un séminaire Papilles Connectives il y a 8 mois, et quelques explications complémentaires en miroir.

“Dans le cadre du travail, j’ai eu la chance de participer à un atelier Papilles Connectives. La convivialité et le dynamisme des animatrices ont fait que nous nous sommes tout de suite sentis à l’aise ! Les tensions des uns et des autres ont pu s’apaiser, nous étions sortis du cadre du travail et c’était un temps pour nous, pour nous retrouver et nous exprimer librement sur les tensions qu’on pouvait rencontrer à l’époque.

La journée Papilles Connectives offre un moment hors cadre pour permettre aux équipes de mieux se connaître. Elle invite à un moment de partage, avec un cadre qui invite à la bienveillance et à l’écoute, notamment avec des outils décalés qui permettent d’instaurer un mode de communication plus intime et plus authentique. La cuisine se fait délibérément sans recette pour ne pas reproduire les schémas orientés résultat qui prévalent dans l’univers de l’entreprise et inviter à mettre de la conscience dans les fonctionnements individuels et collectifs.

Une collègue avait emmené des viennoiseries pour fêter son anniversaire et Emmanuelle et Nathalie nous avaient offert le café, la journée commençait agréablement bien ! Nous nous apprêtions à manger notre croissant et là, stop, fermez la bouche et sentez ! Regardez ! Qu’est-ce que vous ressentez ? Moi, pour le coup, j’avais juste envie de manger mon croissant et boire mon café …  Mais non, il fallait observer les viennoiseries, prendre le temps et après avoir éveillé nos sens, place à la dégustation… Et là, une explosion de saveurs !!! La prise de conscience … ce petit croissant m’a fait vivre un moment qui reste gravé car nous avions l’obligation de prendre le temps …  Ça fait réfléchir tout de même. Dans la précipitation, oui, on peut faire plein de choses, mais on peut aussi brasser autant de travail (si ce n’est pas plus) en prenant le temps et en étant en pleine conscience ! J’ai aussi compris que la pleine conscience, c’est quelque chose qui ne vient pas tout seul, surtout dans notre société où il faut aller de plus en plus vite ! Il faut reformater son cerveau pendant quelques temps et puis après ça devient juste une évidence ! Ce début de matinée a été très révélateur pour moi, et ce n’était que le début… les ateliers n’avaient même pas commencé !

La journée démarre par des activités sensorielles et ludiques, une météo où chacun peut dire avec quoi il arrive sur le plan corporel, mental ou émotionnel. Ces activités visent notamment à se reconnecter à ses ressentis et à libérer sa créativité et son envie de jouer le jeu. Elles permettent souvent des prises de conscience sur des comportements et automatismes qui méritent d’être observés.

L’atelier culinaire commence :  nous découvrons la matière première avec laquelle nous allons travailler : des aromates, des fruits, des légumes, de toutes les couleurs… avec diverses formes et puis certains qui m’étaient inconnus. La 1ère activité est libre et individuelle, avec un ingrédient dominant : la tomate. Allez c’est parti, j’étais trop contente, moi qui venais de l’hôtellerie : j’avais des idées, je faisais seule mon plat et me fixais comme objectif que ça soit beau, que ça donne envie, mais aussi que ce soit bon !

La 1ère activité culinaire se fait en individuel ou en sous-groupe. Elle permet de se jeter à l’eau, d’éprouver le plaisir de la créativité. C’est une invitation à lâcher le mental et à suivre son imagination, sans objectif préconçu sur un résultat à atteindre et sans compétition. Bref sans pression !

Pour la 2ème activité culinaire, nous nous retrouvons en équipe. Pas simple du tout, tu sens qu’il n’y a plus de hiérarchie, que tout le monde est au même niveau, mais il faut quand même une personne qui prenne un minimum de directives pour coordonner : ce que l’on va faire, en organisant la répartition des tâches et le timing. Tout cela sans forcément empiéter sur le travail des autres. Cela m’a permis de me rendre compte que tout le monde n’avait pas la même posture. Des meneurs, des suiveurs et ensemble, on a super bien géré :  il y a eu de la complicité, des rires, un peu d’agitation aussi car le temps passait et un imprévu est arrivé. Nous avons d’ailleurs très bien géré ce moment car dans notre travail nous sommes souvent sujets aux imprévus.

Cuisine créative et improvisation obligent, l’équipe est « forcée » à coopérer pour réaliser un plat commun. C’est ici que s’observent les fonctionnements individuels et collectifs, l’organisation et la répartition des tâches, le leadership de certains membres de l’équipe, les besoins de clarification de certains, la posture de retrait d’autres, l’entraide et la solidarité, l’écoute mutuelle, la dynamique de groupe…

A table !! On déguste nos plats et échangeons sur la matinée, un beau moment de partage et de mélange de saveurs. 

Moment fort de la journée, la dégustation est un temps important de fierté et d’autocongratulation pour l’équipe, de verbalisation spontanée, de prises de conscience des talents individuels et collectifs aussi….

La seconde partie de la journée arrive, c’est le débriefing. Et la transposition de notre matinée « Papilles Connectives» avec notre travail en équipe. Cette journée a permis de faire un break avec le travail, de s’exprimer librement sur les tensions qu’il pouvait y avoir et de pouvoir les faire entendre. Souvent, c’était plutôt bien reçu ou alors la communication s’est installée quand certains n’étaient pas d’accord. Cette journée a amené à l’équipe un réel apaisement qui, à ce jour, perdure ! Alors merci à Papilles Créatives pour son coup de pouce ! “

La journée Papilles Connectives ne se contente pas de faire le détour par la cuisine créative. Elle invite à un temps de réflexivité dans l’après-midi pour faire le point sur ce qu’il s’est passé, comment chacun s’y est pris, ce qu’il a ressenti / pensé / vécu au cours de la matinée, ce qui l’a surpris éventuellement. Ce temps de réflexion individuelle est évidemment suivi par un moment de partage et de feedbacks avec l’équipe, qui ne tarde pas à transposer avec l’univers professionnel. La journée se conclut par la co-construction d’un livrable concret pour mieux travailler ensemble.

Une journée Papilles Connectives est bénéfique dans plusieurs cas de figures : une équipe en constitution ou ayant quelque chose à fêter, une équipe confrontée à une difficulté, une équipe ayant besoin de prendre de la hauteur par rapport à un quotidien surchargé ou encore d’amorcer un nouveau challenge dans les meilleures conditions. La journée Papilles Connectives peut être la 1ère étape d’un accompagnement plus long terme d’un coaching d’équipe. Bref, si vous pensez que cela peut vous intéresser dans votre environnement professionnel, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations !